Pour le défense des animaux et de la Nature !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les poulets et les poules pondeuses

Aller en bas 
AuteurMessage
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Les poulets et les poules pondeuses   Mar 1 Fév - 18:13

Plusieurs dizaines de milliers par hangar, ils sont entassés au sol; on fait artificiellement "pousser" leur chair, et leurs os ne supportant pas toujours leur poids, sont souvent fracturés...


Un poulet industriel va grandir plus vite que son coeur et que ses poumons, il aura donc des problèmes cardiaques et un gonflement de l'abdomen par des fluides corporels! Les reproducteurs seront sélectionnés génétiquement, pour une croissance rapide.



Les conditions de vie


Dans des bâtiments sans fenêtres dont la ventilation n’est pas toujours adéquate, ils vivent au sol par milliers.



Capture et transport

Des ramasseurs saisissent les oiseaux par une seule patte, occasionnant de fréquentes dislocations du fémur et autres traumatismes! Ils sont entassés sans précautions : fractures ou déboîtements d’articulations touchent entre 15 et 20 millions d’oiseaux. Plus de 3.5 millions d'oiseaux meurent pendant les transport. Les décès sont dû au chocs, stress, chaleur, froid, suffocation et blessures....

Les morceaux de poulets séparés (ailes, cuisses) proviennent d’oiseaux blessés ou malades, invendables entiers.



L'abattage;

L'abattage d'un poulet aura lieu au bout de 41 jours pour un poids de +/- 1.7 kg.

Pendus par les pattes sur une chaîne automatique, ils sont étourdis électriquement par une machine pas toujours efficace pour les rendre inconscients. La technique courante où l’animal est abaissé pour que la tête trempe dans un bain d’eau électrifiée n’est pas fiable car beaucoup d’oiseaux relèvent la tête et ne sont pas du tout étourdis. Et le courant n’est pas toujours assez fort, mais cela est volontaire, pour éviter des problèmes de coagulation sanguine dans la viande, alors peu appétissante.
Les 2 carotides devraient être tranchées, mais c’est loin d’être toujours le cas, ce qui maintient les oiseaux conscients 2 mn de plus. Les couteaux automatiques pour la gorge sont réglés sur une taille moyenne : les petits oiseaux les reçoivent dans la tête, les plus gros dans la poitrine.

Des millions, pleinement conscients puisque non étourdis, s’agitent encore et les lames tranchent n’importe où. Certains entrent donc vivants dans un système de plumage par eau bouillante…



Les poules pondeuses



Sexage et Destruction programmée

Les mâles, inutiles, car ne pondant pas, sont sacrifiés; un rapide tri visuel déterminera si ils sont mâles ou femelles, les mâles sont voués à la mort, soit sur un tapis roulant à la broyeuse, soit par des sacs en plastique, à la lente asphyxie sous le poids les uns des autres.



Conditions de vie

Les animaux sont placés dans des immenses hangars ( 80.000 poules ) avec un éclairage totalement artificiel et robotisé qui va produire des cycles de lumière optimisés et des et des jours de 24 h afin d'accélérer la ponte.

Tout est automatisé; 2 tapis roulants évacuent chacun les excréments, et les oeufs et un 3ème apporte la nourriture. L'animal n'a aucun contact avec les hommes, l'approche des hommes produits de gros mouvement de panique et cela accroît encore la mortalité!

En effet, beaucoup de poules meurent du système et sont déchiquetées par leurs congénères.

Il faut que les oeufs ne cassent pas, les grillages sont donc extrêmement fin. Les grillage étant en pente pour laisser rouler les oeufs vers l'extérieur, les poules doivent constamment bloquer leurs pattes. Ca occasionne donc d'énorme souffrance physique pour ces animaux déjà tellement perturbés! Ces treillis métalliques fins et insalubres engendrent fissures, lésions diverses et hyperkératose (corne envahissante)



Manque d'espace

Pour une rentabilité maximale, il faut faire tenir le maximum d'oiseaux dans le minimum d'espace. La taille d'une cage (46x51cm) pour 5 poules étant bien insuffisante pour l’envergure moyenne d'une poule (75cm), il en résulte une perte du plumage quasi totale (sauf cou et tête), usé par frottement contre les barreaux et les congénères

Si les mouvements d'ailes sont presque impossibles, il est inenvisageable de marcher, avancer ou reculer. Parfois des poules restent bloquées dans un coin, près de la nourriture, et leurs ongles continuant à pousser sans pouvoir s'user sur un sol normal, se referment autour du grillage. Prisonnières, leurs pattes seront arrachées lors du ramassage pour l'abattoir.



Débectage

On coupe une partie du bec avec une lame chauffante censée le cautériser. Mais la température n'est pas toujours bonne. Parfois les becs sont arrachés lors de l’opération. La douleur (le bec est un organe sensible plus proche de la dent que de l'ongle) est souvent traumatique et il n’est pas rare de constater que l'oiseau boit moins, se lisse moins les plumes et éprouve des difficultés à se nourrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les poulets et les poules pondeuses   Mar 17 Jan - 15:54

Les poulets de chair




Il y a quarante ans, le poulet était un mets réservé aux dimanches et aux grandes occasions. Au fil du temps, son prix a connu une chute vertigineuse, tandis que la consommation grimpait en flèche. Le poulet est devenu un plat ordinaire, à bas prix. Les animaux, eux, le payent au prix fort….

830 millions de poulets de chair sont élevés chaque année en France. Environ 80 % sont élevés intensivement, dans des hangars où peuvent être entassés de 10 000 à 100 000 animaux. On compte 15 à 24 poulets par m2. Les poulets sont abattus à environ 40 jours, c’est-à-dire deux fois plus jeunes qu’il y a 30 ans. Les animaux n’ont jamais accès à un parcours extérieur. La litière devient vite exécrable, saturée d'excréments et dégage une forte odeur d’ammoniac.

Dans les élevages intensifs, on utilise des souches de poulets à croissance rapide. Leurs muscles se développent rapidement, mais le coeur, les poumons et les os ne suivent pas leur évolution. De ce fait, des millions de poulets souffrent de douloureuses déformations des pattes ou de paralysies. Beaucoup de poulets souffrent également d’insuffisance cardiaque, d’ampoules sur la poitrine, de dermites... En outre, ils ont beaucoup de mal à dormir car ils sont constamment dérangés par leurs congénères.

En signant ce manifeste, nous montrerons que les animaux d'élevage ne sont pas des machines mais des êtres sensibles et que la conscience de nos responsabilités envers eux progresse.

Ce manifeste est une initiative de la PMAF (Protection mondiale des animaux de ferme). Vous pouvez retrouver le site de l'association sur www.pmaf.org.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apasdeloup
Loup
avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 29
Animal favori : Loup
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Les poulets et les poules pondeuses   Mer 18 Jan - 12:33

Humain et connerie, vous trouvez pas que ca rime...

_________________
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les poulets et les poules pondeuses   Mer 18 Jan - 17:46

Apasdeloup a écrit:
Humain et connerie, vous trouvez pas que ca rime...

Pas de provocation merci uyiyu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les poulets et les poules pondeuses   Sam 13 Mai - 12:50

Cabu et Cavanna s’opposent aux élevages intensifs sur www.poulets.fr


Cabu et Cavanna viennent de signer le manifeste pour l’interdiction de l’élevage intensif des poulets. Les signatures du fondateur de Charlie hebdo et de l’auteur du grand Duduche viennent ainsi dénoncer les conditions épouvantables que connaissent les 830 000 poulets élevés chaque année pour la viande dans les fermes industrielles françaises.

Lors de la création d’Hara-Kiri dans la France de 1960, le poulet était un mets réservé aux dimanches et aux grandes occasions. Au fil du temps, son prix a connu une chute vertigineuse, tandis que la consommation grimpait en flèche. Le poulet est devenu un plat ordinaire, et les animaux le payent au prix fort : 80% sont entassés dans des hangars de 10 000 à 100 000 animaux, qui n’ont jamais accès à un parcours extérieur. La litière devient saturée d'excréments et dégage une forte odeur d’ammoniac. Des millions de poulets souffrent de déformations des pattes ou de paralysies, et beaucoup d’oiseaux souffrent d’insuffisance cardiaque, d’ampoules sur la poitrine, de dermites...

En joignant leur voix aux 50 000 autres signatures exprimées à ce jour, Cavanna et Cabu montrent que les animaux d'élevage ne sont pas des machines mais des êtres sensibles, et que la prise de conscience de nos responsabilités envers eux progresse de jour en jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les poulets et les poules pondeuses   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les poulets et les poules pondeuses
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» devenir éleveur poules pondeuses
» Poules pondeuses et leurs poids
» J'ai trop d'oeufs = poules pondeuses à vendre
» Cherche poules pondeuses (estrie: près de Sherbrooke)
» Cherche poules pondeuses région Montreal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellow Stone En Action :: Dénonciation :: Chez nous-
Sauter vers: