Pour le défense des animaux et de la Nature !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne

Aller en bas 
AuteurMessage
Yellowstone
Louve Alpha
Yellowstone

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne Empty
MessageSujet: Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne   Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne EmptyJeu 9 Fév - 13:39

Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne 051117012ja


Près de 200 chiots d’origine douteuse et détenus dans des conditions sanitaires déplorables ont été découverts voici quelques jours par les gendarmes de Provins et les hommes de la Direction des Services Vétérinaires (DSV) de Seine et Marne (77).

Un réseau illégal d’importation de chiots en provenance d’Europe de l’est a encore été démantelé, en Seine et Marne cette fois ci. En juillet 2004, le parquet de Melun alertait les gendarmes sur les étranges pratiques commerciales d’un site de revente de chiens de la région. En fait, les premiers éléments de l’enquêtes révélèrent rapidement qu’un réseau de trois points de revente étaient alimentés par des chiots d’origine douteuse.

L’enquête se poursuit jusqu’au moment où la gendarmerie, le Groupe d’Intervention Régional (GIR) et la DSV, décident de monter une opération coup de point.


C’est ainsi que le 24 janvier dernier, ils mettent la main sur près de 200 chiens sur des sites situés à Rampillon, à Maison-Rouge, à la Chapelle Rablais (77) ainsi qu’à Taverny (95). Ils découvrent des jeunes chiens séparés de leur mère alors qu’ils n’ont que quelques semaines, des chiot hébergés dans des caisses en plastique, certains maintenus dans des pièces glacées, d’autre enfin qui n’ont pas survécus et qui s’entassent dans un congélateur. En tout c’est 27 chiots qui seront retrouvés morts, une véritable vison d’horreur pour les enquêteurs sur place.

Pendant que les gendarmes perquisitionnent, ils voient surgir un camion tout droit venu de Slovaquie pour livrer 35 nouveaux chiots… Un flagrant délit qui coûtera sans doute cher au couple d’éleveur derrière cette affaire. Depuis 2003 ce serait plus de 4 000 chiot qui auraient passés les frontières avec de faux certificats vétérinaires. "Francisés" et revendus dans des établissements qui ont encore aujourd’hui pignon sur rue, ces chiots sont les premières victimes de troubles du comportement ou de maladies souvent fatales.

En France on estime qu’environ 100 000 chiens entrent illégalement sur le territoire pour être revendus à prix d’or quelques semaines plus tard dans des élevages douteux, chez des particuliers sans scrupules et même dans certaines animaleries.

Contre ces pratiques, l’Europe ne dispose pas encore de l’arsenal législatif et logistique nécessaire à la pleine appréhension de ces trafics et rien n’existe encore pour lutter efficacement contre ces filières très spécialisées.

Concernant ce réseau démantelé, la Fondation 30 millions d’Amis se portera partie civile dès qu’elle en aura la possibilité. Affaire à suivre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
Yellowstone

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne Empty
MessageSujet: Re: Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne   Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne EmptyMar 31 Oct - 14:29

Jugement du gérant de plusieurs animaleries parisiennes


Monsieur X, propriétaire et gérant de quatre animaleries, d'un magasin d'aquariophilie, et d'un élevage de chiens a été jugé à Paris en septembre. Seule une petite partie des faits reprochés a été retenue.

Des faits nombreux !

Alertés par un courrier anonyme, la DSV et les douanes ont effectué en 2000 et 2001 plusieurs inspections dans les magasins et la propriété de M. X, où une cinquantaine de chiens sont élevés pour alimenter ses animaleries. Ils y ont découvert :

- 4 chauve-souris sans certificat de capacité, dont deux mortes [suppr : peut-être de la rage], et 1 cadavre de serpent dans une poubelle

- des cadavres d'animaux (des panthères, un lama, des renards, des blaireaux et des tortues) [suppr : sûrement destinés à des taxidermistes,] dans des congélateurs

- des conditions d'hygiène non-conformes à la réglementation, notamment pour l’élevage de chiens (cages sans eau et pas nettoyées OU ni soin ni eau)

- l’absence de certificats d'origine le jour de l’inspection pour plusieurs animaux (chiens, mygale, iguane, pythons etc.)

- deux bouledogues français de moins de deux mois (d’après leurs dents) en vente, et un seul ? des chats persans en mauvais état.

Trois chefs de prévention

Monsieur X a comparu devant le tribunal pour détention de marchandises prohibées. Les carcasses doivent être conduites chez l’équarisseur, et les vérifier formulation (OK) et lui dire les animaux classés par la CITES doivent, même morts, faire l’objet d’une autorisation pour leur détention. Des mauvais traitements envers les animaux lui ont également été reprochés, pour le manque de soins et d’entretien. Enfin, il a été prévenu des chefs de détention et importation de chiens de type dogues de Bordeaux sans certificats de naissance.

La réponse de M. X

M. X nie les faits. Selon lui, certains des animaux du congélateur étaient destinés à être naturalisés. Il ajoute qu’il est un amoureux des animaux et qu’il ne les a jamais frappé, allant jusqu’à affirmer qu’un peu de pipi et de caca au sol, ce n'est pas de la maltraitance. Concernant les certificats d'origine, il affirme qu’ils étaient disponibles ailleurs ! Il a déjà fait l’objet de plusieurs procédures pour des faits similaires et se dit victime des mensonges d’un ancien salarié, Monsieur C, et de l'acharnement des médias et des associations.

Témoignage

M. C a travaillé pour M. X afin d’enquêter sur ses activités. Auditionné par le juge, il décrit des conditions sanitaires désastreuses, des chiens en surnombre, malades, et enfermés dans des cages. Les papiers des animaux récupérés en Belgique, d’origine douteuse, seraient falsifiés par un vétérinaire parisien. Il signale aussi de nombreux décès et une reproduction intensive des chiens. Ceux devenus inutiles sont laissés mourir. Il n'a pas observé de coups portés mais M. X aurait préconisé, pour couper la queue des chiens, de la prendre avec une pince serrée sur les vertèbres et de « tourner ».

Le jugement

One Voice et plusieurs autres associations de défense animale se sont portées partie civile aux côtés de la Fondation Assistance aux Animaux dans cette affaire. Le Procureur a requis 15 000 € d'amende, une interdiction définitive de posséder des animaux et pendant 5 ans d'exercer une activité en rapport avec eux, mais le juge a été plus clément. M. X a été déclaré coupable de mauvais traitements envers les animaux et condamné à 5000 euros d'amende. Il lui a été interdit pour trois ans d'exercer une activité professionnelle impliquant la détention et l'élevage d'animaux domestiques. Il a été relaxé pour les faits de contrebande de marchandise prohibée et d'acquisition, importation et détention de chiens d'attaque… Mais malgré la modération de cette décision, M. X a interjeté appel. One Voice a fait de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouveau Trafic de chiens démantelé dans la région parisienne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réparation vieille Omega
» Comment être averti de chaque nouveau message sur ce Superforum ?
» gros chien dans camping car
» RENAULT TRAFIC III Problème de fiabilité ?
» poignée de porte arrière sur renault trafic 1 phase 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellow Stone En Action :: Dénonciation :: Chez nous-
Sauter vers: