Pour le défense des animaux et de la Nature !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les lachers d'ours dans les Pyrénées

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Apasdeloup
Loup
avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 29
Animal favori : Loup
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 9 Mai - 20:10

L'ASPAS porte plainte contre les casseurs anti-ours


À peine arrivés dans les Pyrénées, les ours slovènes doivent faire face à la barbarie d'une poignée d'éleveurs, chasseurs et militants anti-ours. Le 1er mai dernier, douze gobelets marqués "Attention poison anti-ours" contenant du miel, mets favori des plantigrades, et des morceaux de verre, ont été retrouvés à Bagnères-de-Bigorre, près du lieu où la deuxième ourse slovène avait été lâchée le 28 avril.


Face à la brutalité de ces méthodes, l'ASPAS a immédiatement porté plainte auprès du Tribunal de Grande Instance de Tarbes pour tentative de destruction d'espèce protégée et atteinte à la conservation d'une espèce protégée, délits passibles de 9000 euros d'amende et de 6 mois d'emprisonnement.

L'ASPAS dénonce la sauvagerie de ces actes. Combien de ces pièges cruels restent-ils encore dans la nature ? Pendant combien d'heures ou de jours, l'ours ayant ingéré ces morceaux de verre tranchants souffrira-t-il avant de mourir ?
Dans cette affaire, les victimes sont les ours slovènes, qui doivent s'adapter à ce nouveau milieu pyrénéen. Nous leur avons imposé ce transfert. Il est, par conséquent, de notre devoir de veiller au bon déroulement des prochaines opérations. Pour cela, le Ministère de l'Ecologie doit assumer ses responsabilités et tout mettre en ¦uvre afin d'éviter le moindre incident lors des prochains lâchers, et ne pas céder face à une minorité d'individus, qui bafoue les lois, qui méprise la grande majorité des citoyens français désireux d'une nature authentique, et qui se comporte comme si la montagne lui appartenait.

De son côté, l'ASPAS rappelle que cette opération de réintroduction exigera à long terme un suivi précis et régulier, ainsi qu'une protection intégrale des ursidés. C'est pour ces raisons, que l'ASPAS demande au ministère d'interdire la chasse dans les zones de présence de l'ours afin de ne pas revivre le drame de Cannelle. Car il est inutile "d'importer" des ours, si nous ne sommes pas capables de les protéger.

Source : Julie DANET Chargée de communication

_________________
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
Apasdeloup
Loup
avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 29
Animal favori : Loup
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 9 Mai - 20:12

L'argent public mal utilisé, nos montagnes prises en otage :
l'ASPAS en appelle au Conseil d'État


Les anti-ours nous mentent !



L'ours n'est une menace ni pour les hommes ni pour l'économie, comme le prétendent une poignée d'anti-ours extrémistes. Au contraire ! Les aides de l'État et des associations, depuis des années, ont considérablement amélioré les conditions de travail des bergers, dont beaucoup profitent des subventions sans jouer honnêtement le jeu. L¹ASPAS demande au Conseil d'État et à la ministre de l'Écologie de ne pas céder à leur chantage, de protéger nos derniers ours et notre patrimoine naturel.

Les aides financières concédées aux bergers pour le maintien de l'ours ont considérablement amélioré leurs conditions de vie. Le Fiep (Fonds d¹intervention éco-pastoral) fournit entre autres des transports de matériel par hélicoptère, l'IPHB (Institution patrimoniale du Haut-Béarn, destinée à favoriser le développement des vallées et le maintien de l'ours) a reçu des millions d'euros des contribuables, majoritairement favorables au plantigrade. De nombreuses cabanes ont été construites, les bergers ont bénéficié d'énormes avantages, mais après 12 ans " d¹activités ", aucun ours n'a été protégé avec cet argent. Au contraire, des pistes ont été tracées dans tout son biotope ! Faute d'une utilisation honnête des fonds publics, la manne risque de se tarir, ce qui inquiète aujourd¹hui les bénéficiaires, qui n¹en ont jamais assez. Ils en sont à mentir sur les dangers représentés par l'ours, alors que les seuls problèmes avec l'homme ont été le fait de chasseurs, qui se sont soldés par la mort de Melba, de Claude, de Cannelle, et de tant d¹autres...

Grâce à l'argent destiné à la protection de l'ours, les bergers sont aujourd'hui déclarés, ils bénéficient enfin d'une protection sociale. De nombreux bergers sont prêts à vivre avec l'ours, comme cela se pratique dans les pays voisins, mais sont fréquemment menacés par des anti-ours, quelquefois avec violence. Pourtant, les bergers honnêtes admettent que les véritables menaces pour leurs brebis viennent des maladies et des chiens divaguants : l'ours n'est responsable que de 0,03 % de leurs pertes !

Les anti-ours se comportent comme des enfants gâtés. Dans le mépris total des autres citoyens (routiers, infirmières, etc.), ils se comportent comme s'ils exerçaient le métier le plus difficile qui existe, alors qu¹ils bénéficient des derniers espaces naturels de France, dont on a tant besoin aujourd¹hui. Ces anti-ours refusent le progrès, le tourisme nature convivial et la biodiversité de la montagne, comme si les Pyrénées leur appartenaient. Mais il y a eu des humains avant eux, et il y en aura d¹autres après. Quelle nature stérilisée veulent-ils laisser aux générations futures ?
L'ASPAS demande au Conseil d¹État et à la ministre de l¹Écologie de ne pas céder à cette minorité de citoyens, et de veiller à préserver nos richesses nationales.

Source : Julie DANET Chargée de communication

_________________
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
Staff
Louvard
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 23 Mai - 22:16

Bonsoir,

Il faut être vigilant concernant ce dossier.

Staff


Dernière édition par le Mer 24 Mai - 0:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Apasdeloup
Loup
avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 29
Animal favori : Loup
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 23 Mai - 23:50

Comment ca ?

_________________
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mer 24 Mai - 17:55

A mon avis c'est parce qu'ils ont le soutien de l'Etat et pas mal de moyens...

Ours : quelques nouvelles de Palouma, Franska et Hvala

Palouma
Depuis son lâcher à Burgalays le 25 avril 2006, Palouma s’est peu déplacée. Elle est allée dans la vallée de Luchon, puis dans la vallée d’Oo. Elle a fait une incursion dans la Barousse en Haute-Pyrénées pour revenir ensuite dans la vallée de Luchon.

Franska
Francka, qui a été lâchée à Bagnères de Bigorre le 28 avril 2006, a été beaucoup plus mobile. Elle est d’abord allée vers l’Est (commune de Campan). Puis elle a réalisé un grand déplacement vers l’ouest jusqu’à la limite des Pyrénées-Atlantiques (Commune d’Arrens Marsous). Puis elle a effectuée une incursion en Aragon. Elle est revenue ensuite plein nord en passant par Cauteret puis vers l’est en passant par Saint Savin où des traces d’ours ont été observées par la population locale, pour aboutir dans la vallée d’Aure ces derniers jours.

Hvala
Hvala, relâchée sur Arbas dans la nuit du 16 au 17 mai 2006, a basculée en Espagne dans le Val d’Aran.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 13 Juin - 20:28

Ours : violation du domicile de Gérard CAUSSIMONT et menaces de mort
vendredi 9 juin 2006

Réaction de G.Caussimont à la violation de son domicile et aux menaces de mort proférées à son encontre le 9 juin 2006.

A l’issue de la manifestation organisée par des éleveurs anti-ours à Oloron devant la sous préfecture le 9 juin. Une trentaine d’entre eux s’est arrêtée au domicile de G.Caussimont responsable du FIEP Groupe ours Pyrénées et ont tenté d’introduire la carcasse d’une brebis morte dans la maison. Sa femme et l’un de ses enfants les en ont empêché et ils ont laissé la brebis dans le jardin et ont proféré des menaces de mort à l’encontre de G.Caussimont annonçant qu’ils reviendraient chaque fois que l’ours tuerait une brebis.

Réaction de G.Caussimont

Nous sommes face à des méthodes de type « fasciste ». Une vie en société ne peut se concevoir dans une démocratie et un état de droit que dans le respect des biens et des personnes. Ce type d’attitude, 30 personnes contre une femme et un jeune, cela les déshonore. On peut ne pas être d’accord et s’exprimer en respectant les autres. Si les responsables politiques et syndicaux locaux ne se démarquent pas très nettement de ce type d’agissements, c’est qu’ils les cautionnent ou qu’ils les encouragent afin d’en retirer ensuite les bénéfices comme médiateurs. J’attends des condamnations fermes. Pour ma part, je dépose une plainte auprès de la gendarmerie. Moralement, ces personnes ne respectent même pas une personne bénévole qui sur son temps libre a crée ou fomenté la plupart des mesures de compensation de la présence de l’ours en faveur des bergers : indemnités de dérangement aux bergers, héliportages gratuits de matériel pastoral, réseau de radiotéléphones, demande des mesures agri-environnements, incitation au muletage, etc., sans compter la marque de fromage « Pédescaous » où l’image de l’ours permet à des bergers de mieux vendre leur fromage, sans oublier la participation aux travaux de l’IPHB pendant 10 ans qui ont permis de rénover 60 cabanes aux normes européennes, des salles de fabrication, des sources aux normes, etc., bref d’améliorer la vie des bergers. Qui d’entre eux aurait consacré 28 ans de sa vie à cela ? C’est tout simplement écœurant ! Enfin, en tant qu’adultes, quel exemple donnent ces personnes à la génération de leurs enfants ? Pas celui du respect et de la tolérance en tous cas. J’ai honte pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 13 Juin - 20:30

Ours : tous les éleveurs et bergers ne sont pas des excités

Communiqué de l’association des bergers des vallées d’Aspe, d’Ossau et de Barétous, 12 Juin 2006

L’association des bergers des vallées d’ASPE, d’OSSAU et de BARÉTOUS favorable à la cohabitation avec l’ours et à son plan de sauvegarde s’insurge et condamne avec la plus grande fermeté les agissements de certains dont les actions ternissent l’image des bergers. Les gesticulations médiatisées qui finissent par des menaces physiques et morales sur des personnes individuelles en l’occurrence Mrs DELAMARCHE et CAUSSIMONT sont inacceptables pour elles, comme nous-mêmes qui avons le droit de vivre et de penser que d’autres solutions sont possibles. L’association des bergers des vallées d’ASPE, d’OSSAU et de BARÉTOUS travaille avec le FIEP sur son programme de développement du fromage fermier d’estive avec sa marque déposée "PE DESCAOUS". L’ours est bien au delà de la mêlée, par contre la bêtise et les contres vérités sont au centre des débats et nous pensons que les agissements qui se veulent une épreuve de force et de démonstration médiatique sont loin de plaider la cause des bergers dans leur ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Sam 17 Juin - 21:37

Nelly Olin inquiète pour l’ours Balou


Dépêche AFP, 16 juin 2006

Panne des émetteurs ou mort de Balou : l’équipe de suivi cherche l’ours

Plusieurs hypothèses, de la panne des deux émetteurs à la mort de l’ours Balou, étaient avancées vendredi, deux semaines après la disparition de ce plantigrade dans la nuit du 2 au 3 juin près d’Arbas (Haute-Garonne), provoquant une vive inquiétude de la ministre de l’Ecologie. "On a volé pratiquement tous les jours en avion pour tenter de localiser l’animal avec ses émetteurs. On n’a eu aucun signal", a indiqué à l’AFP Frédéric Decaluwe, l’ingénieur adjoint de la mission technique ours à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS). Si le dernier signal émis par cet ours slovène date du 3 juin, des traces pouvant être celles de ce plantigrade ont été repérées le 8 juin à Auribail (Haute-Garonne) à une trentaine de kilomètres de Toulouse, comme le rappelait jeudi Mme Olin. Peu après, des ruchettes ont été détruites non loin de là, à Cérizols (Ariège). Face à cette disparition, plusieurs hypothèses sont avancées : les deux émetteurs-radio VHF (collier et intra-abdominal) sont tombés en panne, "ce qui est pratiquement impossible", selon lui, ou bien le collier ne fonctionne plus et le deuxième émetteur est difficile à recevoir car moins puissant. Autre supposition : les deux émetteurs fonctionnent, mais l’équipe n’a pas prospecté dans les bonnes zones. "C’est peu probable car on a vraiment été partout", du sud-ouest du Massif central aux Pyrénées espagnoles, a estimé cet ingénieur, précisant que les trois autres ours lâchés depuis le 25 avril dans le cadre du plan de réintroduction ont été localisés grâce à leur collier GPS. Enfin, la mort de cet ours relâché dans la nuit du 1er au 2 juin dans les Pyrénées est également envisagée. Il pourrait être tombé dans un gouffre, ce qui empêcherait le signal de se propager, ou "c’est une mort par malveillance. Il aurait été tué et les deux émetteurs auraient été détruits", a précisé M. Decaluwe. L’équipe de suivi "n’exclut aucune des hypothèses". "On continue de faire des survols en avion et on va prospecter sur le terrain près du site du lâcher (NLDR : Arbas) où le signal propre à Balou a été repéré pour la dernière fois il y a deux semaines pour voir s’il n’y a pas de traces ou de signaux dans les gouffres ou les cavités", a conclu M. Decaluwe. (...)

Article Sud ouest, 16 juin 2006

La ministre de l’Environnement est inquiète pour l’ours mâle relâché à Arbas il y a trois semaines et qui ne donne plus signe de vie depuis quatre jours

Balou n’émet plus par Pierre Verdet

On n’aurait plus aucune nouvelle de Balou, l’ours mâle capturé en Slovénie et relâché il y a trois semaines à Arbas. C’est Nelly Olin, la ministre de l’Ecologie et du Développement durable, qui l’a annoncé hier soir, dans le cadre de l’émission de France Bleu en partenariat avec « Sud Ouest », « Domaine public », animée par notre confrère Alain Pagès. « Le collier émetteur et la puce ne fonctionnent plus depuis quatre jours et nous sommes très inquiets, avoue Nelly Olin. Contrairement à ce qui a été dit, cet ours était équipé comme les autres. Il est donc surprenant que nous perdions soudain le contact alors que nous suivons parfaitement celle des trois femelles. »

Assassiné ? Balou pourrait être l’ours dont on aurait retrouvé des traces à 35 kilomètres de la banlieue toulousaine, ce qui accentue l’inquiétude de la ministre. « Si jamais nous avons la preuve que Balou a été assassiné, nous déposerons aussitôt une plainte et la sanction sera très lourde pour le ou les coupables si nous les retrouvons, lance-t-elle. Dans ce cas, nous devrions également stopper le plan de renforcement et renoncer au lâcher du dernier ours prévu. Pour le moment, nous attendons et si Balou est retrouvé sain et sauf, nous relâcherons une dernière femelle. » « La pression des opposants ne me fera pas reculer, affirme-t-elle, ni leurs méthodes. On est en droit de se poser des questions quand des bergers viennent exhiber des cadavres de brebis, prétendument tuées par des ours, et que ces mêmes bergers interdisent aux experts de l’Office national de la chasse de les autopsier. » La ministre a également expliqué que l’Europe risquait de couper ses aides au pastoralisme si l’ours Balou était retrouvé mort et même seulement si les opposants continuaient à faire passer la France pour le mauvais élève de la classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Louvard
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Sam 17 Juin - 22:26

Bonsoir,

Si l'ours est tué.

Nous demandons l'interdiction des réintoductions des ours en France.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Sam 17 Juin - 23:02

Au contraire, il ne faut pas céder.
Si l'ours a été tué, les réactions pro-ours se feron entendre, faisons confiance à l'ASPAS et FERUS qui ne manqueront pas d'engager des poursuites et plutot penser à organiser la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Louvard
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Sam 17 Juin - 23:57

Bonsoir,

C'est toujours les ours qui perdent la vie.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Dim 18 Juin - 14:55

Je sais bien, mais si on les laisse faire et si on stop le programme de réintroduction les chances de retrouver une population viable dans les Pyrénées seront encore plus minces qu'aujourd'hui.
Je pense sincèrement que si Balou a été tué, il n'y en aura pas deux... les anti-ours violents auront alors perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 19 Juin - 12:13

La disparition depuis quinze jours de l'ours slovène Balou lâché dans les Pyrénées a ravivé l'inquiétude de ses défenseurs, en particulier de la ministre de l'Ecologie, mais aussi les critiques des opposants, qui dénoncent un "manque de professionnalisme dans cette affaire".

Les deux émetteurs-radio VHF de Balou, un collier et une puce intra-abdominale moins puissants que le GPS, n'ont pas été repérés depuis la nuit du 2 au 3 juin, un jour après son lâcher à Arbas (Haute-Garonne), qui avait provoqué une très vive tension entre pro et anti-ours.

"J'espère qu'on n'en est pas arrivé à un acte irrémédiable", a déclaré jeudi la ministre Nelly Olin, qui s'est dite "extrêmement inquiète", les trois autres ourses lâchées depuis le 25 avril dans le cadre du plan de réintroduction ayant été repérées au maximum à 24 heures d'intervalle grâce au signal émis par leur collier GPS.

Les recherches se poursuivaient vendredi et aucune hypothèse n'était exclue, selon l'équipe de suivi ours et le ministère de l'Ecologie. Les émetteurs ont pu tomber en panne si l'ours s'est noyé ou a perdu son collier, les recherches pourraient être insuffisantes ou l'animal serait mort dans un endroit où les signaux ne peuvent émettre.

"Si je retrouve Balou assassiné, d'abord il y aura un dépôt de plainte et si nous retrouvons les coupables je peux vous assurer qu'ils seront sévèrement punis", a menacé Mme Olin lors d'une émission de la radio locale France Bleu Gironde.

"En aucun cas nous n'avons proféré des menaces de mort à l'égard des ours réintroduits", a assuré vendredi à l'AFP le secrétaire général de la Fédération régionale des syndicats d'exploitation agricoles Midi-Pyrénées, Bernard Moules.

"Cet +assassinat+ d'un ours ne concerne que l'écologie de salon", a indiqué de son côté le président de l’Association de défense de l’identité Pyrénéenne (Adip), Francis Ader.

Balou introuvable, l'efficacité du système de suivi de l'Etat est mise à mal, selon des éleveurs, qui s'interrogent sur la sécurité des zones péri-urbaines et des dangers qu'encourent les troupeaux et les bergers dans les estives.

"S'il manque un ours à l'appel, ils n'avaient qu'à pas le lâcher et en tout cas, l'équiper correctement. On nage en plein burlesque", a fait valoir M. Ader, rappelant que le ministère avait assuré les éleveurs de la fiabilité des équipements.

Le lâcher de Balou à la veille d'une manifestation en faveur de la réintroduction de l'ours avait exacerbé les tensions.

La manifestation a finalement été déplacée de Luchon (Haute-Garonne) à Toulouse face aux violentes menaces des opposants. Le calme est ensuite revenu dans les vallées, mais l'ours n'a plus donné signe de vie.

Des traces pouvant être celles de ce plantigrade ont été repérées cinq jours plus tard à Auribail (Haute-Garonne) à une trentaine de kilomètres de Toulouse. Peu après, des ruchettes ont été détruites à Cérizols (Ariège), entre Arbas et Auribail, laissant supposer qu'il s'agissait du même plantigrade.

Bernard Moules a réaffirmé vendredi qu'il demandait un moratoire d'un an au plan de réintroduction et la reprise des animaux lâchés. Les opposants doivent cependant s'attendre à l'arrivée d'un dernier plantigrade d'ici le 1er juillet, date d'expiration de l'accord avec les Slovènes. Sinon, le processus ne reprendrait qu'à l'automne, selon le ministère.

"Le lâcher de l'ours est suspendu jusqu'à ce que l'on ait retrouvé Balou, mort ou vivant. De toute façon, il y aura un cinquième lâcher", a-t-on assuré dans l'entourage de Mme Olin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Jeu 22 Juin - 21:27

Tout juste aux infos : Balou est vivant, il a migré à Ariège, loin des capteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Louvard
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Dim 25 Juin - 23:37

Bonsoir,

Nous restons vigilants.

Staff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 26 Juin - 11:16

Il faut Wink

Ours : le lâcher du cinquième aura lieu à l’automne

Le plan de renforcement de la population d’ours des Pyrénées prévoit le lâcher de cinq ours ; à ce jour, quatre ont été lâchés. FERUS rappelle que ce chiffre n’est pas un objectif en soi : si le taux de reproduction de ces ours est aussi bon que celui des trois ours slovènes déjà lâchés en 1996/1997, un renforcement de cinq individus suffira peut-être. Si, par contre, des difficultés surviennent (braconnage, maladie, accident, stérilité), il faudra poursuivre l’opération jusqu’à obtention d’une population viable. L’objectif doit clairement demeurer tout au long des années à venir la restauration d’une population d’ours en bon état de conservation sur l’ensemble des Pyrénées françaises et espagnoles. FERUS veillera à ce que ce plan de renforcement soit bien mené à son terme avec le lâcher du cinquième ours prévu.

Le lâcher du 5e ours dans les Pyrénées aura lieu à l’automne

(AFP dimanche 25 juin 2006) - Le lâcher du cinquième ours slovène prévu dans le plan de réintroduction du plantigrade dans les Pyrénées interviendra à l’automne, a-t-on appris dimanche auprès du ministère de l’Ecologie et du Développement durable.

"Le lâcher ne peut pas se faire maintenant et nous devons le reporter à l’automne", a indiqué à l’AFP Eva Quickert-Menzel, porte-parole de la ministre de l’Ecologie Nelly Olin ajoutant qu’il "était difficile de solliciter dans un court délai les équipes de capture de l’ours en Slovénie" ; la date-butoir pour la réintroduction ayant été fixée au 1er juillet.

Selon la porte-parole de Mme Olin, "le souci est que l’automne n’est pas une période propice au lâcher", l’ours n’ayant que peu de temps pour trouver un territoire avant l’hibernation.

Mme Olin avait annoncé vendredi qu’elle allait prendre dans les 24 heures sa décision sur l’introduction dans les Pyrénées d’un cinquième ours slovène et souligné que le programme gouvernemental de réintroduction de l’ours - qui prévoit le lâcher de cinq plantigrades - devait "aller jusqu’à son terme".

La veille, le quatrième ours slovène, Balou, dont on n’avait pas de traces depuis trois semaines, avait été repéré dans l’Ariège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mar 27 Juin - 10:27

Parallèlement chez nos voisins c'est tout le contraire numéro 12

L’ours allemand a été abattu



L’ours JJ1, un ours brun mâle de 2 ans et demi né dans le Trentin italien, a été abattu par des chasseurs cette nuit en Allemagne.
Depuis mai dernier, il était localisé en Allemagne (Bavière) et en Autriche (Tyrol). Les autorités allemandes tentaient en vain depuis 2 semaines de le capturer avec les renforts de chasseurs finlandais. Parce qu’il s’approchait trop des habitations pour se nourrir et avait tué plusieurs animaux domestiques, les autorités tyroliennes et bavaroises avaient annoncé le 24 juin que l’ours serait abattu à la première occasion.

JJ1, surnommé Bruno par les médias allemands, était le premier ours brun sauvage signalé en Allemagne depuis 1835.

Photo : JJ1 photographié en mai 2006 en Bavière
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Jeu 29 Juin - 12:57

staff a écrit:
Bonjour,

On peut réagir contre ce meurtre.

Voici une association qui propose d'envoyer cette lettre à l'Ambassadeur

d'Allemagne de votre pays.

Les adresses des Ambassades dans les pays européens :

France :

L'Ambassade de la République fédérale d'Allemagne

13/15, avenue Franklin D. Roosevelt

75008 Paris




Belgique:

Ambassade de la République fédérale d'Allemagne
Rue J. de Lalaing 8 - 14
1040 Bruxelles
Tél.: 02/ 787.18.00
Fax: 02/ 787.28.00
E-mail: info@bruessel.diplo.de





Staff


Monsieur l’Ambassadeur,



Je tiens à vous faire part de mon indignation après l’abattage scandaleux d’un jeune ours brun dans la nuit de dimanche à lundi par des chasseurs en Bavière.



La présence de cet ours mâle, né dans le Trentin italien durant l’hiver 2003-2004 et surnommé Bruno, avait été signalée depuis mi-mai de cette année sur les territoires du Tyrol autrichien et de la Bavière.



Après des prédations de moutons et de volailles et d’infructueuses opérations pour le capturer vivant, les autorités régionales de Bavière et du Tyrol ont autorisé samedi son élimination et ce sans aucune concertation avec l’Italie, une solution pour le moins radicale (pour ne pas dire autrement).


L’été dernier, son frère avait été repéré et observé sur le territoire suisse des Grisons. Il ne s’est plus manifesté depuis l’automne dernier…


Ainsi, ces 2 ours bruns transfuges avaient marqué un retour naturel de cette espèce protégée sur les territoires suisse et allemand. Ces ours parcouraient des territoires inconnus en vue de leur sédentarisation.


Afin d’éviter que d'autres jeunes ours issus du programme de réintroduction dans les Alpes italiennes ne connaissent un sort semblable, il appartient aux autorités de votre pays de valider dès à présent un protocole d’intervention d’un ours « à problème » avec des mesures d’effarouchement, de capture et d’élimination si nécessaire.



Dans l’attente d’une condamnation officielle et en espérant qu’un tel acte ne se reproduise plus, je vous prie de recevoir, Monsieur l’Ambassadeur, les assurances de ma haute considération.







M. Philippe CHARLIER

3, chemin de Touteloup

55500 MENAUCOURT

pcharlier@wanadoo.fr

au.sec.ours@wanadoo.fr

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mer 26 Juil - 23:22

Casseurs anti ours : peines avec sursis requises

Article Nouvel Obs, 21 juillet 2006

Le procureur a requis jeudi jusqu’à quatre mois de prison avec sursis à l’encontre des éleveurs jugés par le tribunal correctionnel de Saint-Gaudens.

Dix militants de l’ASPAP (Association pour la sauvegarde du patrimoine d’Ariège-Pyrénées) ont comparu jeudi 20 juillet devant le tribunal correctionnel de Saint-Gaudens pour dégradations de biens publics et privés, et violences sur personne, lors d’une manifestation d’opposants à la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées à Arbas (Haute-Garonne) le 1er avril dernier.
Le jugement a été mis en délibéré au 7 septembre à 14h. Le procureur Dominique Alzéari a requis des peines allant de deux à quatre mois d’emprisonnement avec sursis, un stage de citoyenneté et une interdiction de manifester d’au moins six mois dans des lieux que le tribunal devra déterminer.

Présence de Jean Lassalle

Le procès, qui s’est déroulé dans le calme en présence notamment du député béarnais UDF Jean Lassalle et de quelques militants anti-ours venus soutenir les prévenus, a vu neuf hommes et une femme défiler à la barre pour répondre de jets de bouteilles de sang sur la façade de la mairie d’Arbas et dans des logements privés, dégradation de mobilier urbain, destruction d’une statue en bois représentant un ours, et violences sur personne.

Tous n’ont pas reconnu les faits qui leur étaient reprochés, notamment ceux relatifs aux agressions sur personne. Tout au long du procès, la présidente du tribunal, Myriam Viargues, s’est attachée à déterminer la préméditation des exactions commises lors de la manifestation. Avant le procès, 500 personnes selon la police avaient quitté vers 13h15 le parking de la chambre d’agriculture de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) où elles s’étaient rassemblées en fin de matinée dans une ambiance conviviale pour soutenir les dix prévenus et se rendre au tribunal pour le début de l’audience.

"Un cri"

Une statue en bois représentant un ours, réalisée par un sculpteur béarnais, portée par six hommes a été déposée devant le palais de justice, symboliquement en réparation de celle qui avait été brûlée le 1er avril dernier devant la mairie d’Arbas.
Ce jour-là, la manifestation violente menée par 200 militants anti-ours, parmi lesquels des élus locaux, avait été condamnée par plusieurs personnalités.
La ministre de l’Ecologie Nelly Olin s’était dite "choquée". "Si je peux comprendre l’inquiétude des éleveurs et des bergers, bien qu’il y ait beaucoup de dispositions qui ont été prises et de nouveaux dispositifs mis en place, on ne peut pas accepter cela", avait-elle prévenu.
L’un des prévenus, qui a reconnu avoir mis de la peinture sur des panneaux, a déclaré : "cette manifestation était un cri, celui des Pyrénéens, qui disent ’non, on ne veut pas de l’ours"’ Jeudi, les dix prévenus sont sortis sous les applaudissements des personnes présentes devant le tribunal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Mer 2 Aoû - 12:55

Ours : point sur les dégâts 2006


Voici le bilan des expertises (source : DIREN Midi-Pyrénées) sur le Massif Pyrénéen depuis le début de l’année 2006 et jusqu’au 01/08/2006. Certaines données concernant des expertises ayant eu lieu il y a moins d’une semaine peuvent manquer car elles n’ont peut-être pas été communiquées.

Au 01.08.06, sur l’ensemble du massif pyrénéen, 116 pertes d’animaux sont imputables à l’ours et 42 pertes sont classées incertaines ; ces dernières passeront en « commission d’indemnisation des dommages » à l’automne 2006 afin de décider quels dégâts seront indemnisés au bénéfice du doute.

Nous sommes donc loin des chiffres annoncés par voie de presse par les opposants à l’ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 7 Aoû - 12:19

Nouvelle battue contre l’ourse Franska

Article Sud Ouest, 7 août 2006

Les bergers ne désarment pas

En dépit des sanctions, des bergers de l’Ouzom ont tenté, samedi matin, de chasser l’ourse Franska de leurs pâturages.

Les éleveurs de brebis de l’Ouzom ont de nouveau bravé l’interdit samedi matin. Ils étaient une centaine à participer à une quatrième opération d’effarouchement de l’ourse Franska. L’animal aurait, selon les bergers, tué plus de 120 brebis et autant auraient disparu. Les éleveurs excédés ont donc décidé d’organiser cette traque dans le but de chasser Franska vers Bagnère-de-Bigorre. Cette opération est illégale et les bergers le savent. L’ours est un animal protégé et ne doit pas être effarouché, c’est ce que leur a rappelé par courrier le sous-préfet d’Oloron. Les bergers risquent désormais six mois de prison. Ces menaces n’ont pas fait reculer les éleveurs, qui ont donc lancé une opération de grande envergure samedi matin. Dès 7 heures, une centaine d’hommes est partie à pied d’Arthez-d’Asson, avec pour objectif de sillonner tous les sentiers. Certains sont passés par la vallée de l’Arriu-Sec, puis sont montés par le Yersé, d’autres ont pris le chemin des crêtes, ou celui de l’Izarce et de la forêt de Bathdehout.

Invisible Franska

Par équipe de trois ou quatre, les bergers ont lancé toute la matinée des dizaines de pétards et ont soufflé dans leur corne de brume. Mais Franska ne s’est pas montrée. Par contre des éleveurs, rencontrés au bivouac du col d’Espades, ont affirmé avoir vu une nouvelle brebis morte. Elle aurait été tuée par l’ourse dans la nuit de vendredi à samedi. « Nous faisons éclater ces pétards à contre-coeur » déclare un berger très en colère, et qui a souhaité garder l’anonymat. « Nous n’avons pas envie de tuer cette ourse, mais nous ne subirons pas cette situation encore longtemps » ajoute-t-il. Certains bergers affirment même que des chasseurs souhaiteraient participer aux traques... La situation n’est donc pas prête de se débloquer, d’autant que Ferus, l’association de protection des ours, a décidé de porter plainte contre les bergers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Staff
Louvard
avatar

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 26/09/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 7 Aoû - 13:01

Bonjour,

Je suis scandalisé par ces battues.

Que va faire Madame la Ministre concernant ce problème ?

Staff numéro 12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cpnbrabant.be
Yellowstone
Louve Alpha
avatar

Féminin Nombre de messages : 844
Age : 31
Animal favori : loup
Date d'inscription : 27/01/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 7 Aoû - 13:04

Staff a écrit:
Que va faire Madame la Ministre concernant ce problème ?

Des sanctions ont été prises mais malgré ça ils continuent alors en effet il est temps que notre Ministre de l'environnement réagisse.
En attente de la réaction il faut voir du coté des associations telles que FERUS ou ASPAS si elles portent plainte encore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocblanc21
Loup bêta
avatar

Masculin Nombre de messages : 170
Age : 110
Animal favori : Canis lupus
Date d'inscription : 19/04/2005

MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   Lun 7 Aoû - 13:44

Non mais que ce passe-il en France, m.. Un ours est végétarien, insectivore, et carnivore un peu. Mais carnivore comme ils le décrivent ont dirait qu'il parle d'un lion.
rrt(y

_________________
L’homme est un animal terriblement meurtrier, rien ne peut si comparer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.photodex.com/sharing/viewalbum.html?alb=119341
Apasdeloup
Loup
avatar

Masculin Nombre de messages : 177
Age : 29
Animal favori : Loup
Date d'inscription : 24/12/2005

MessageSujet: Mort de l'ourse Palouma   Dim 27 Aoû - 0:45

Mort de l'ourse Palouma


Communiqué du Cabinet de la Ministre de l'écologie et du développement durable - 26 août 2006


Mort d’un ours dans les Hautes-Pyrénées

La Ministre de l’Écologie et du Développement durable confirme la découverte d’un ours mort à proximité de la commune de Loudenvielle, à une altitude de 2800 mètres, dans le département des Hautes Pyrénées.
L’information avait été donnée dans la matinée par deux promeneurs, à la brigade de gendarmerie de Bagnères-de-Luchon (Haute Garonne).
Les premières investigations menées par les gendarmes concluent à une mort accidentelle. L’ours a été retrouvé en contrebas d’une barre rocheuse, sans trace suspecte apparente. La mort semble remonter à quelques jours. Il s’agit de Palouma, l’ourse en provenance de Slovénie qui avait été relâchée le 25 avril 2006 sur la commune de Burgalays.
La ministre a immédiatement demandé que la dépouille de l’animal soit transportée dans les plus brefs délais à l’École Vétérinaire de Toulouse. Le Procureur de la République a prescrit, dans le cadre de l'enquête ouverte par la gendarmerie nationale, une expertise de la dépouille de cet ours.
Les recherches effectuées vendredi pour localiser Palouma avaient permis de la localiser dans ce vallon du Val Louron.
Décès vraisemblablement accidentel de l'ourse Palouma
Le corps de Palouma, l'un des cinq ours slovènes récemment réintroduits dans les Pyrénées françaises, « visiblement mort accidentellement », a été découvert vendredi soir près de Loudenvielle (Hautes-Pyrénées). La dépouille de l'ourse (la première ourse relâchée dans les Pyrénées françaises dans le cadre d'un plan de réintroduction le 25 avril à Burgalays) a été récupérée par la gendarmerie, samedi en milieu d'après-midi.
Le corps du plantigrade a été évacué par hélicoptère et remis à l'équipe de suivi de l'ours, chargée d'effectuer les premières constatations. «Il y a des fractures aux différents membres arrière et avant mais, sans une autopsie, nous ne pouvons pas nous prononcer précisément sur les causes de la mort», a indiqué Frédéric Decaluve, l'un des membres de l'équipe de suivi.
L'ourse «se trouvait en contrebas d'une barre rocheuse dans un endroit très escarpé», a précisé une porte-parole du ministère de l'Ecologie et du développement durable. La découverte, faite vendredi soir sur le territoire de la commune de Loudenvielle, a été signalée samedi matin à la gendarmerie de Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne).
Averti par les gendarmes d'Arreau, le maire de Loudenvielle Michel Pélieu a précisé que Palouma, qui avait été lâchée le 25 avril sur la commune de Burgalays (Haute-Garonne), «a vraisemblablement dévissé sur une barre dominant le lac de Caillaouas».
Vendredi après-midi, l'équipe de suivi de l'ours, qui était sans nouvelles de Palouma depuis plusieurs jours, avait de nouveau établi un contact par l'intermédiaire du collier-émetteur équipant cette ourse, la localisant sur la commune de Loudenvielle.
Le lâcher de Palouma, l'une des quatre femelles réintroduites devait intervenir sur la commune proche d'Arbas (Haute-Garonne), mais avait dû se dérouler à Burgalays en raison de manifestations hostiles des opposants à ce plan. Philippe Lacube (ASPAP) avait fait irruption sur le lieu du lâcher quelques secondes avant l’ouverture de la cage.

_________________
"On reconnait le degré de civilisation d'un peuple à la manière dont il traite ses animaux." Gandhi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://canislupus.naturalforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les lachers d'ours dans les Pyrénées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les lachers d'ours dans les Pyrénées
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nouvel-An dans les Pyrénées Orientales
» Pétition pour la réintroduction de l' ours dans les Pyrénées
» Outback: survie dans les Pyrénées
» L'automne en Pyrénées
» Stage Autonomie Nature (Pyrénées Orientales, autour des Gorges de Galamus)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellow Stone En Action :: Dénonciation :: Actualité-
Sauter vers: