Pour le défense des animaux et de la Nature !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Braconnage en Afrique: la faune assassinée

Aller en bas 
AuteurMessage
ptite génie
Louve Bêta
avatar

Nombre de messages : 235
Animal favori : les loups
Date d'inscription : 28/01/2005

MessageSujet: Braconnage en Afrique: la faune assassinée   Lun 2 Mai - 22:09

(source : http://membres.multimania.fr/braconnage/)

Pillage systématique de la faune
"La faune n'échappe pas à la loi du pillage à laquelle la forêt est soumise. Détour dans le champ d'expérimentation du braconnage.

Les forêts et savanes de notre pays abritent une multitude d'espèces animales.Sa position geographique, sa richesse biologique et son climat semblent justifier l'abondance et la variété de notre faune. En l'état actuel des connaissances sur le potentiel biologique, notre pays compte: 280 espèces de mammifères,183 espèces de reptiles sur les 275 qui existent en Afrique,850 espèces d'oiseaux dont 700 nicheurs,1500 espèces de papillons, 542 espèces de poissons dont 96 endémiques.Le pays se classe au second rang des pays africains au plan de la diversité des primates arboricoles. La faune participe pour une large part à la nutrition des populations rurales.Traditionnellement, les villageois chassaient au moyens des arcs flèches, des pièges etc...pour subvenir à leurs besoins culturels et alimentaires en en protéines.Ces prélèvements étaient loin de rompre l'équifigre naturel.
Au plan scientifique,la faune contribue de façon essentielle au maintien de la chaîne vivante constituée par les animaux et les hommes. En effet, la faune assure la composition de la flore.
De nombreuses espèces fauniques assurent le dissémination et la fructification de certaines espèces végétales et d'autres espèces ne peuvent germer qu'après avoir transité dans l'estomac de certains animaux (Parasoliers et Calao, Eléphants et Moabi).
La sauvegarde du fond génétique animal est indispensable pour l'amélioration des variétés domestiques.En général, la faune sauvage dans son habitat constitue un véritable laboratoire pour les expériences des biologistes, écologistes et autres chercheurs."

Connivences

"Pourtant le patrimoine faunique national est en voie d'extermination. Le Cameroun est devenu le théâtre d'une intense activité d'exploitation abusive et frauduleuse des ressources de la faune.Les africains s'adonnent à l'extermination de la faune sauvage.
Les armes utilisées sont de plus en plus sophistiquées,certains braconniers emploient même des produits chimiques pour augmenter leur butin.
Dans tous les cas,les rendements sont importants.
Les produits récoltés sont écoulés par tonnes à l'intérieur et l'extérieur du pays.
Ce braconnage qui prend des proportions inquiétantes s'étend jusque dans les parcs et les réserves de faune. Selon des enquêtes effectuées dans la Réserve du Dja par les agents forestiers, il a été répertorié près de 200 campements, dont plus de 90% sont des campements de chasse. Le phénomène généralisé est l'oeuvre de toutes les couches sociales. Une situation qui devient préoccupante quand on sait que le braconnage est aussi l'ceuvre de ceux là qui sont chargé de la protection des animaux par l'application effective et rigoureuse de la réglementation en matière de chasse.
Ainsi le commerce international sur la faune s'intensifie chaque jour. Il entraine la surexploitation des animaux sauvages à des fins lucratives. Les sommes mises en jeu se chiffrent en milliards de FCFA.
A plus ou moins brève échéance,si rien n'est entreprit pour contenir notre double appétit de chair et d'argent,la disparition ou la raréfaction de certaines espèces animales est assurée. "
Luidor Njepang



Dernière édition par le Lun 2 Mai - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ptite génie
Louve Bêta
avatar

Nombre de messages : 235
Animal favori : les loups
Date d'inscription : 28/01/2005

MessageSujet: corruption généralisée au cameroun?   Lun 2 Mai - 22:14

(source : idem)

Barrière de Mbelii
Le second axe de la stratégie nationale de lutte contrele braconnage intégre le renforcement de la capacité decontrôle par la formation du personnel.C'est ainsi qu'il sera mise en disposition des éco-gardes,du matériel de travail,la logistique,l'armement,les moyens de déplacement,les primes.Hélas,ce programme ambitieux cache mal les tares d'un système envahi par la corruption de tous bords: les agents des eaux et forêts au Cameroun sont devenus de véritables braconniers.A la barrière de Mbelli,sur l'axe qui mène à Djoum,la viande de brousse saisie dans les cars de transports publics est livrée aux revendeuses.Mbelli est devenue ainsi un lieu d'approvisionnement pour la population.Autant dire que la lutte est impossible.
Le Cameroun est aujourd'hui incapable de contrôler les exportations de produits issus du braconnage vers les autres pays.
Les aéroports de Yaoundé, Douala et Garoua sont devenus de hauts lieux de braconnage.Les agents des services de douane,de la police,de la gendarmerie et du Ministère ont perdu toute discrétion ,les actes illicites jadis perpétrés dans l'ombre font désormais partie de leurs moeurs publiques.Les faux certificats CITES sont en circulation.
Les populations riveraines des aires protégées n'ont pas des alternatives de développement.Malheusement,il n'existe pratiquement aucune solution au regard de cette corruption généralisée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Braconnage en Afrique: la faune assassinée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée du braconnage
» fleurs et faune sauvage
» Photos de : Afrique en 4x4 er Argentine en Camping car
» Point Afrique a repris ses charters vers le Nord de la Mauritanie
» Des poussins sont abusés en Afrique du Sud !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yellow Stone En Action :: Dénonciation :: Braconnage-
Sauter vers: